Ashtanga


Ashtanga I Fred

La singularité de l’Ashtanga par rapport aux autres types de yoga est la dynamique des séquences.

Les postures et les transitions s’enchaînent dans un ordre spécifique en synchronisation parfaite avec la respiration, sans interruption du début à la fin de la pratique.

Patthabi Jois, maître incontesté de cette discipline, parlait de « guirlande de postures posées sur le fil de la respiration ».

L’objectif n’est plus la perfection des postures en elles-mêmes mais leur exécution sans altération de la respiration, dans le respect du rythme de la séquence.

De la première à la dernière posture, inspirations et expirations doivent rester de longueurs égales et d’intensité identique.

Pour s’en assurer, le mental est sans cesse concentré sur le son produit par le souffle. La pratique devient une sorte de méditation active, portée par la musique de la respiration.

Le nom sanskrit de la première série de l’Ashtanga yoga est yoga chikitsa signifiant « yoga thérapie », véritable processus de guérison et de nettoyage du corps, de l’esprit et des sens.